Rachat de credit & regroupement de crédit

La vie entraîne certains aléas qui, prévus ou non, peuvent nécessiter que nos prêts bancaires soient recalculés, pour que leur montant soit augmenté ou diminué, ou pour que leur durée soit modulée. Dans tous les cas, il est très important de veiller à procéder dans l’ordre dans le but que cette étape soit la plus profitable pour vous et pour que, bien entendu, le résultat ne fragilise pas vos finances. Dans cet article, nous allons tout vous dire au sujet du rachat de crédit. Comme vous allez pouvoir le constater, il n’existe là rien de très compliqué. Le seul point crucial est d’être patient et de prendre le temps de tout anticiper afin d’éviter toute mauvaise surprise par la suite.

Que vous vous posiez actuellement la question de savoir si un rachat de crédit est intéressant pour vous, ou que cette décision soit déjà prise mais que vous ayez besoin de conseils pour procéder dans l’ordre, dans tous les cas, vous trouverez ici toutes les informations que vous étiez venu chercher. Nous avons pris le temps de développer ce guide sur le rachat de crédit afin qu’après votre visite, vous n’ayez plus aucune question à ce sujet. Nous avons également fait le choix d’être les plus simples possible au sujet de ce thème, ce qui vous permettra d’y voir beaucoup plus clair, et ce même si vous n’êtes pas tout à fait à l’aise avec les finances.

Comment fonctionne le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit est un principe très simple selon lequel un établissement bancaire ou organisme financier vont rembourser l’intégralité de vos prêts ou de vos éventuelles dettes auprès d’organismes qui peuvent être le Centre des Finances Publiques, votre employeur ou bien encore un centre hospitalier public par exemple. La somme de tous ces prêts et dettes sera ensuite calculée et se verra imposée un taux d’intérêt dont nous vous reparlerons par la suite. L’établissement qui s’occupera de ce regroupement de crédit vous fera alors plusieurs propositions de financement dans le but que vous puissiez choisir le mode de remboursement qui sera le plus en accord avec vos possibilités financières. Ces propositions concerneront, comme pour un prêt bancaire classique, la durée du remboursement ainsi que le montant de vos mensualités.

Bien entendu, un rachat de crédit n’est pas accessible à tous puisque pour être contracté, il est nécessaire que votre situation réponde à certains critères très précis. Si vous êtes fiché FICP à la Banque de France ou si vous êtes sans ressources par exemple, aucun organisme ne prendra le risque de vous octroyer un tel prêt. De plus, dans le cas où vous auriez un dossier de surendettement en cours, une telle possibilité ne vous sera pas non plus offerte. Concrètement, un rachat de crédit fonctionne sur le même principe qu’un crédit classique, c’est à dire que pour l’obtenir, vous devrez justifier de ressources régulières suffisantes vous permettant d’assurer le remboursement mensuel des sommets prêtées.

Pourquoi demander un regroupement de crédit ?

Malgré ce qu’il est de coutume de croire, un rachat de crédit ne s’entreprend pas uniquement en cas de difficultés financières ou de diminution de ses revenus, bien au contraire. Un tel projet peut être entrepris même lorsque vos finances se portent à merveille. Ci-dessous, nous avons souhaité vous expliquer les deux principales raisons qui peuvent pousser à faire la demande d’un rachat de crédit.

Le rachat de crédit en cas de diminution de revenus

Il arrive parfois que le destin nous joue des tours et que du jour au lendemain, nous voyons nos revenus diminuer, voire même totalement disparaître. Une perte d’emploi, une diminution des aides sociales ou bien encore un divorce sont autant de raisons qui peuvent expliquer une diminution de ses revenus. Si vous bénéficiez toujours de revenus stables et récurrents et que votre situation financière le permet, il peut donc être intéressant de faire la demande d’un rachat de crédit.

En effet, grâce au rachat de crédit, vos revenus seront certes plus faibles, mais vos mensualités le seront également, ce qui vous permettra donc de ne pas vous sentir submergé et de voir l’avenir plus sereinement. De plus, sachez que parfois, en cas de besoin justifié, un organisme vous octroyant un regroupement de crédit peut également vous proposer un petit prêt financier supplémentaire que vous pourrez par exemple mettre de côté en cas d’imprévu ou utiliser pour économiser sur certains postes de dépenses, comme pour déménager dans le but de payer un loyer moins élevé ou pour acheter une voiture moins gourmande en carburant par exemple.

Le refinancement pour gagner en pouvoir d’achat

Fort heureusement, la vie réserve aussi de bonnes nouvelles et parfois, une diminution de son pouvoir d’achat est due à une bonne nouvelle. Si vous avez un projet immobilier, si vous souhaitez partir plus régulièrement en vacances ou si vous accueillez un nouveau-né à la maison par exemple, vous aurez alors besoin davantage d’argent, ce qui pourrait fragiliser vos finances. En faisant le choix de demander un rachat de crédit, vous diminuerez donc les mensualités actuelles que vous remboursez, ce qui vous fera économiser plusieurs dizaines voire centaines d’euros par mois.

Actuellement, le regroupement de crédit est la meilleure solution pour souffler financièrement, c’est à dire pour pouvoir assumer à la fois le remboursement de ses emprunts et ses besoins personnels, et ce même lorsque sa situation personnelle évolue. Quoi qu’il en soit, toutes les raisons d’opter pour le regroupement de crédit sont bonnes, et comme vous allez pouvoir le constater dans la suite de cet article, obtenir une telle solution de financement n’a rien de compliqué et votre dossier peut même être clos en quelques jours seulement.

Quel sont les différents types de rachat de crédit ?

À l’heure actuelle, en France, il existe deux sortes de rachat de crédit. Afin que vous sachiez lequel d’entre eux peut être le plus adapté à votre situation, nous avons tenu à vous les présenter indépendamment l’un de l’autre ci-dessous, ce qui devrait également d’y voir plus clair concernant votre projet.

Le rachat de crédit consommation

Le rachat de crédit conso consiste en un regroupement de toutes vos créances pour lequel aucune caution ou aucune garantie matrimoniale (hypothèque) ne sera exigée. Il s’agit là du type de rachat de crédit le plus courant actuellement, et il concerne principalement les créances dont le montant est relativement peu élevé, c’est à dire inférieur à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le rachat de crédit hypothécaire

Ce second type de rachat de crédit est plus compliqué à obtenir et il concerne principalement les créances dont le montant est élevé puisqu’il peut englober vos crédits conso ainsi que votre crédit immobilier. Pour l’obtenir, vous aurez besoin de mettre votre logement principal en hypothèque, au premier ou second rang, et la garantie d’un organisme de caution pourra dans certains cas être exigée, ce qui engendrera évidemment des frais mensuels supplémentaires.

Comment faire un rachat de crédit ?

Vous vous en doutez, s’il est bien réalisé, votre rachat de crédit pourra vous enlever une épine du pied et vous permettra de voir l’avenir beaucoup plus sereinement. C’est pourquoi il est essentiel de prendre le temps de faire les choses dans l’ordre et de ne surtout pas se précipiter. Pour vous aider en ce sens, voici les différentes étapes à suivre pour faire un rachat de crédit adapté à vos besoins.

Faire le point sur toutes vos créances actuelles

Avant de commencer votre dossier de rachat de crédit, il sera impératif que vous soyez très lucide sur l’ensemble de vos créances actuelles, qui peuvent toucher de nombreux domaines. En effet, en plus de crédits à la consommation liés à l’achat d’électroménager, d’un véhicule neuf ou d’occasion ou d’un besoin en trésorerie par exemple, il se peut que vous ayez un crédit immobilier en cours, dans quel cas son montant global, intérêts compris, sera à prendre en compte.

Il est également possible que vous ayez contracté des crédits renouvelables, anciennement appelés crédit revolving, dont l’intérêt est bien souvent élevé. Enfin, pensez également à faire le point sur vos autres dettes comme des retards d’impôts, des retards de paiement (eau, électricité, assurances, etc) ou bien encore des dettes familiales, qui auront besoin d’être justifiées bien entendu. Faites la somme de toutes ces dettes, et vous saurez avec précision quel est le montant minimal du rachat de crédit dont vous avez actuellement besoin.

Réaliser un budget le plus précis possible

Dans un second temps, il sera nécessaire que vous réalisiez un budget qui soit lui aussi le plus précis possible puisqu’il concernera directement vos capacités de remboursement et donc, votre capacité à assumer chaque mensualité de votre rachat de crédit. Pour ce faire, commencez par faire la somme de tous vos revenus en additionnant votre salaire ainsi que les éventuelles allocations sociales, pensions d’invalidité ou revenus fonciers par exemple, ainsi que vos autres revenus comme les rentes, dividendes ou intérêts bancaires.

Ensuite, procédez exactement de la même façon mais pour vos dépenses mensuelles qui peuvent concerner votre loyer, vos assurance, la nourriture ainsi que l’eau, l’électricité ou bien encore vos abonnements téléphoniques ou à internet pour ne citer que ces exemples. Chaque centime qui sort chaque mois de votre compte bancaire doit être pris en compte. Et il va sans dire que plus vous serez perfectionniste à ce niveau et plus vous vous assurerez une tranquillité d’esprit quant à votre nouveau rachat de crédit.

Connaître votre taux d’endettement

Une fois que les calculs précédents auront été réalisés, il vous sera très simple de connaître votre taux d’endettement actuel. Concrètement, il vous suffira simplement de diviser le montant de vos charges fixes par la somme de vos revenus mensuels et de multiplier ce résultat par cent pour obtenir un pourcentage.

Il est vrai qu’il n’existe pas de règle standard à ce niveau puisque chaque établissement bancaire ou organisme de crédit tolère un taux d’endettement plus ou moins élevé. Toutefois, en moyenne, vous aurez plus de chances d’obtenir un rachat de crédit si votre futur taux d’endettement est inférieur à 30%, voire 35%. Bien entendu, pour votre confort, il est préférable que votre prochain taux d’endettement soit inférieur à l’actuel, sans quoi le regroupement de crédit n’aurait aucun sens.

Prendre en compte les frais de remboursement anticipé

Les frais de remboursement anticipé sont inclus quasiment à chaque crédit que vous auriez pu réaliser. Ils prennent effectivement la forme d’une pénalité qui aura pour intérêt de compenser le manque à gagner de l’organisme prêteur pour un crédit remboursé avant son terme. Avant de vous lancer dans votre regroupement de crédit, vous devrez donc impérativement reprendre chaque contrat de prêt et calculer ces frais qui seront absorbés par le rachat de crédit.

L’éventualité d’un regroupement de crédit accompagné d’un nouveau crédit à la consommation

Comme nous vous en parlions précédemment, un rachat de crédit n’est pas forcément synonyme de difficultés financières puisqu’il peut aussi être contracté dans le but de vous faire gagner en pouvoir d’achat, et ce même si actuellement, le remboursement de vos différentes créances ne vous pose aucun problème. C’est pourquoi, selon votre situation financière, il vous sera possible de demander un nouveau crédit à la consommation en plus de votre regroupement de crédit.

Bien entendu, dans ce cas, vous profiterez toujours d’une seule mensualité. Le montant quant à lui pourra être variable et dépendra de vos besoins ainsi que de votre taux d’endettement. Cette possibilité vous sera presque toujours proposée, toutefois, vous serez parfaitement libre de la refuser si vous n’estimez pas avoir besoin d’argent supplémentaire dans l’immédiat et si vous souhaitez que votre nouvelle mensualité soit la moins élevée possible.

Considérer la renégociation de son rachat de crédit

Lorsque votre rachat de crédit aura été accepté et que son remboursement sera en cours, vous serez tout à fait en droit de demander une renégociation de rachat de crédit. Pour ce faire, il vous suffira simplement de prendre contact avec le conseiller en charge de votre dossier et de lui exposer votre proposition. Après une étude, celui-ci sera libre d’accepter ou non votre demande. Bien entendu, cette réponse dépendra en grande partie de votre assiduité concernant le remboursement des mensualités ainsi que de votre situation financière actuelle.

Dans tous les cas, la renégociation d’un rachat de crédit est gratuite et son acceptation n’est pas obligatoire. Quoi qu’il en soit, vous pourrez choisir d’augmenter ou de diminuer vos mensualités afin que la durée de remboursement soit plus ou moins longue. Sachez toutefois que si vous augmentez la durée de remboursement, le tarif final de votre rachat de crédit sera plus élevé.

Comment comparer les offres de rachat de crédit ?

Pour obtenir un refinancement, une chose est certaine, ce ne sont ni les banques ni les organismes de crédit qui manquent. En effet, à ce niveau, vous n’aurez que l’embarras du choix, et le plus difficile sera de n’en retenir qu’un. Toutefois, en comparant les offres de rachat de crédit, votre décision finale devrait être plus facile à prendre puisque les taux proposés sont très variables d’un organisme à un autre, d’où l’importance capitale de prendre le temps de bien comparer les différentes offres de rachat de crédit.

Pour ce faire, vous pourrez vous adresser à chaque organisme et demander une estimation. Toutefois, il s’agit là d’un travail fastidieux qui vous prendra plusieurs heures, sans compter les délais de réponse qui peuvent prendre plusieurs jours. Pour faire simple, faites le choix d’utiliser un comparateur d’offres de regroupement de crédit en ligne. En entrant vos informations une seule fois, vous recevrez plusieurs propositions différentes, le tout sans qu’aucun engagement de votre part ne soit nécessaire.

Pourquoi faire une simulation de rachat de crédit ?

En effectuant une simulation de rachat de crédit, vous verrez au centime près ce que vous devrez rembourser chaque mois si toutefois vous acceptez l’offre. Votre projet prendra donc forme et vous pourrez constater que celui-ci correspond ou non à l’ensemble de vos attentes. En général, une simulation de rachat de crédit, si elle est remplie correctement, est quasiment identique à la proposition qui vous sera faite en personne de votre conseiller dédié.

Concrètement, en prenant la décision de réaliser une simulation de regroupement de crédit, vous vous mettrez à l’abri de toute éventuelle mauvaise surprise et surtout, vous saurez exactement où vous allez. Bien entendu, ces simulations de rachat de crédit ont une valeur seulement informative et les informations qui y sont liées restent tout à fait confidentielles. Les seules informations qui pourront faire foi seront celles indiquées sur votre contrat de regroupement de crédit que vous devrez évidemment prendre le temps de bien étudier avant de l’accepter et de le signer.

Quel taux pour un regroupement de crédit à la consommation ?

Les taux liés aux crédits et refinancements en France sont très variables et dépendent de nombreux facteurs tels que la durée de remboursement, l’organisme prêteur ou bien encore la santé financière du pays, qui elle-même dépend de certaines restrictions et prévisions de la Banque Centrale Européenne. Toutefois, il existe des moyennes qui sont réétudiées chaque année. En 2018, le taux moyen d’un rachat de crédit à la consommation est de 2,55%, celui d’un rachat de crédit immobilier de 1,43%.

Il se peut que dans un premier temps, les propositions de refinancements que vous recevrez proposent des taux plus élevés, ce qui ne sera pas une fin en soi. En effet, il vous suffira de rester informé sur l’économie Française et dès que les signaux économiques seront plus favorables, votre organisme prêteur sera probablement plus à l’écoute d’une proposition de renégociation de votre rachat de crédit, ce qui vous permettra de diminuer ce taux d’intérêt.

Comment assurer son rachat de crédit ?

Selon le type de rachat de crédit que vous envisagerez, une assurance emprunteur peut être exigée par l’organisme prêteur. Mais si elle n’est pas exigée, vous serez également libre de souscrire à une telle assurance. Dans le cas d’un rachat de crédit immobilier ou hypothécaire, cette assurance est presque toujours exigée, et elle vous sera même proposée directement par l’organisme financier qui s’occupera de votre dossier. Toutefois, si vous jugez celle-ci trop chère ou pas assez protectrice, vous aurez tout à fait la possibilité d’en choisir une autre, conformément à la loi Lagarde de 2010.

De plus, lorsque votre contrat sera en cours, et conformément à la loi Hamon de 2014, vous serez libre de changer d’assurance emprunteur comme bon vous semble pour économiser de l’argent ou pour profiter de garanties supplémentaires. Dans le cas d’un rachat de crédit conso, cette assurance est optionnelle. Toutefois, nous vous recommandons vivement de vous y intéresser afin d’éviter tout risque financier en cas d’imprévu.